Marieke, une passion pour la cuisine

L’alimentation et le bien être

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (Donnez votre avis !)
Loading...
Alimentation saine

Pour son bien être, l’être humain a besoin d’une alimentation saine et équilibrée. Ce bien être ne se limite pas à l’alimentation, mais aussi aux activités physiques et sportives.

Un changement de régime alimentaire peut-il stopper les maux de tête, réduire l’acné ou faciliter le sommeil ?

L’alimentation comme facteur entrant dans le bien être

La bonne gestion de notre alimentation apporte épanouissement et bien-être. Il est important de prêter une oreille attentive à notre corps et à nos sensations.

Chacun sait que l’on est censé manger sainement pour vivre longtemps et surtout, en bonne santé. Mais que savons-nous vraiment de l’influence des aliments que nous consommons sur notre état de santé ? Le vin rouge peut-il nous donner mal à la tête, les sucreries nous font-elles perdre le contrôle, et la pizza fait-elle vraiment éclater votre visage ?

Oui et non. Selon les experts, lorsqu’il s’agit de manger pour se sentir bien au quotidien, les idées reçues sur la façon dont certains aliments affectent la santé sont parfois plus puissants que la vérité.

Le sucre

Beaucoup croient que le sucre provoque l’hyperactivité chez l’enfant. Mais ce sont surtout les circonstances dans lesquelles il est consommé en grandes doses, comme lors d’une fête ou d’un anniversaire, qui provoquent l’hyperactivité. Le lien avec l’hyperactivité n’a tout simplement pas été prouvé

Les migraines

Nombreux sont ceux qui évitent également certains aliments, comme le chocolat ou le vin rouge, de peur que cela ne leur donne mal à la tête. Cependant, plusieurs études ont montré sans équivoque qu’il n’y a aucun lien entre les aliments et les maux de tête. Mais le mythe court toujours chez certaines personnes, notamment celles qui souffrent de migraines récurrentes.

Si vous souffrez de maux de tête récurrents, essayez de tenir un journal des aliments consommés avant les crises de migraine. Ceci afin de déterminer d’éventuelles sensibilités alimentaires. Les aliments fréquemment signalés comme déclencheurs de maux de tête sont les suivants :

  • Les aliments contenant de la caféine, comme le café, le thé, les boissons gazeuses et le chocolat
  • Tout ce qui est saumuré, fermenté ou mariné.
  • Les fromages vieillis
  • Les viandes transformées contenant des nitrates
  • L’aspartame

Et bien entendu, l’alcool peut également déclencher un mal de tête. Toute personne ayant souffert d’une gueule de bois après une soirée trop arrosée peut en témoigner ! En effet, l’alcool provoque l’élargissement des vaisseaux sanguins, la déshydratation et même une baisse du taux de sucre dans le sang, autant de facteurs susceptibles de provoquer un mal de tête. En outre, certaines boissons qui ont été vieillies ou traitées dans un flacon ou un tonneau, comme le vin rouge, peuvent également contenir certains sous-produits susceptibles de provoquer des maux de tête.

L’acné

Quel adolescent ne s’est jamais entendu dire de ne pas manger de pizza, de charcuterie ou d’autres aliments gras parce que cela lui donne des boutons sur le visage ?

Mais aucune recherche scientifique approfondie n’a pu établir de lien entre l’alimentation et l’acné. En d’autres termes, les aliments ne sont pas la cause des éruptions. Certaines études commencent à montrer qu’il pourrait y avoir un lien entre l’alimentation et l’acné, mais le problème est que ce lien est difficile à prouver.

La question est de savoir si l’on mange certains aliments parce que l’on est stressé et que le stress est la cause de l’acné. De même mesdames, pendant vos règles, lorsque vous avez envie de manger du chocolat… Est-ce que ce sont les hormones qui créent ces envies qui provoquent l’acné, ou est-ce que c’est l’aliment lui-même ? ».

Le sommeil

Un verre de lait chaud avant de se coucher peut apaiser vos nerfs, mais il ne vous enverra pas nécessairement au pays des rêves. Là encore, en dépit des croyances populaires, aucune étude n’a jamais démontré une relation de cause à effet entre l’alimentation et le sommeil.

Il n’existe aucune donnée scientifique confirmant que les bananes, le chocolat, le poulet ou tout autre aliment à forte teneur en tryptophane puisse contribuer à un meilleur sommeil. Le tryptophane est une substance chimique présente entre autre dans le lait et d’autres aliments qui aurait des effets somnifères.

L’alcool est souvent considéré comme un sédatif, mais bien qu’il puisse aider les gens à s’endormir plus rapidement, la qualité du sommeil en souffre car l’alcool provoque des troubles du sommeil.

Produits en vracLes chercheurs affirment que l’alimentation et le sommeil sont également liés d’une autre manière : manger trop de n’importe quel aliment ou manger trop tard peut rendre plus difficile le fait de s’endormir ou de rester endormi. Se coucher l’estomac plein peut également provoquer un inconfort gastro-intestinal, et s’appuyer sur plusieurs oreillers peut être nécessaire pour laisser la gravité aider les aliments à se frayer un chemin vers le bas, là où ils doivent aller.

Il faut donc privilégier les aliments non transformés, les produits issus d’une agriculture biologique.  Il faut consommer les fruits et les légumes, les légumineuses, les produits céréaliers et laitiers, le poisson et les fruits de mers. Plus encore, il faut consommer de la viande tout en privilégiant les volailles. Limitez votre consommation en sucre et en sel et boire assez d’eau. S’agissant de la boisson, l’eau est la meilleure boisson qui soit. Cependant, vous devez limiter l’alcool et les boissons sucrées ou édulcorés.

Il est également préférable de privilégier les circuit courts :préférer les acteurs locaux, et si favoriser ceux qui travaillent à réduire les emballages des produits (L’intendance marché en ligne de produit en vrac)

Mais doit-on se limiter à l’alimentation pour avoir une parfaite santé?

Les activités physiques et sportives influent le bien être

Il est vrai que l’alimentation est un facteur clé pour un bien être humain. Mais, les activités physiques et sportives jouent également leur partition dans le bien être de l’être humain. En effet, l’homme qui reste dans sa zone de confort tout en se contentant de manger n’est pas réellement en bonne santé. Il ne faut pas se limiter au repas. Il faut pratiquer le sport.

Ceci étant, il serait préférable, sur les 7 jours de la semaine, qu’il consacre 30 minutes par jour pour la pratique de différentes activés physiques. Grâce à ces dernières, l’Homme est physiquement stable et développe un certain nombre de facultés. Ces activités permettent également de développer l’endurance, de renforcer les muscles, la souplesse et l’équilibre physique et psychique.

Pour conclure, il est important de retenir qu’un déséquilibre de cet ensemble (alimentation et activités sportives) s’implique aussi dans l’apparition et le développement de certaines maladies chroniques fréquemment observées aujourd’hui.

 

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (Donnez votre avis !)
Loading...